Depuis le moment où vous êtes né, vous vous êtes frotté à tout : au xylophone, au trombone, à la batterie... Après quoi, vous avez eu l'âge d'aller en discothèque, et vous avez découvert l'univers vibrant de la techno. Dès lors, vous n'avez plus eu qu'un rêve : prendre la place du disc-jockey derrière les platines... Et, à l'heure où vos copains se questionnent sur leur emploi futur, préparent des dossiers pour des classes prépa ou s'efforcent de passer des examens d'entrée, vous avez une idée immuable en vue : être le nouveau Martin Solveig.

Pour vous, dans ce sens, pas besoin d'études ni de grandes écoles, même si vous pourriez vous arranger pour suivre un parcours universitaire orienté sur la musicologie. Effectivement, en tant que disc-jockey, vous serez censé posséder une excellente culture musicale, en vue de produire les harmonies les plus surprenantes ! Mais le plus important pour vous, en particulier, dès à présent, c'est l'entraînement. En effet, on ne s'improvise pas DJ. Pour réussir à vous faire connaître, vous allez avoir besoin d'énormément d'entraînement et d'une bonne provision de persévérance.

Pour commencer, faites vos achats. Vous dénicherez facilement une enceinte sono pas cher sur internet. Préférez un équipement en bon état, car mixer avec une table de mixage défaillante, entre autres, équivaudrait à apprendre à faire du violon avec un outil désaccordé !

Pour vous faire connaître aux noctambules, déclarez-vous volontaire pour servir de DJ dans des soirées entre proches ; c'est un très bon truc pour vous exercer. Enfin, dès vous êtes certain d'être prêt, lancez-vous à la conquête des boîtes de nuit de votre région. Une fois que vous aurez décroché un contrat, d'autres ne devraient pas faire défaut !